COVID-19, e-pub et précommandes via le site du Ver à soie

Chèr(e)s collègues et ami(e)s,

Comme de nombreux éditeurs indépendants, Le Ver à soie a vécu les débuts du confinement au rythme des annulations. Le programme d'expositions et de salons de printemps que j'avais concocté s'est littéralement effondré jusqu'en juin inclus. Comme je consacre généralement les mois de janvier et de février - qui ne sont pas les plus propices au commerce en plein vent -, à fabriquer les nouveautés de l'année, j'ai donc d'abord dû me faire à l'idée que j'allais perdre 6 mois de chiffre d'affaire. Ce n'est pas qu'il est énorme, mais il suffit toutefois à payer les fournisseurs, les auteurs et le cas échéant, à me faire vivre.

Je ne suis bien évidemment pas la seule à m'être réveillée le 16 mars dernier sans plus aucune source de revenus. Je pense que nous ne comprenons pas encore l'ampleur de la catastrophe en cours pour tous les producteurs qui, quel que soit le secteur, sont actuellement invités à continuer à produire sans avoir l'autorisation de vendre ce qu'ils produisent. La colère et la tristesse sont d'autant plus importantes que nous avons très tôt compris que nous ne serions pas tous logés à la même enseigne : Amazon et les grandes surfaces ont obtenu le droit exclusif de nous contaminer en n'étant pas assujéttis aux mêmes règles d'hygiène et de confinement que les autres.

Le Syndicat National de la Libraire a réagi dès le 18 mars dans un communiqué pour dénoncer l'hérésie sanitaire que représentait la poursuite des livraisons et des ventes de livres dans ces circuits. Des éditeurs adhérents à L'Association des éditeurs indépendants L'Autre livre ont par ailleurs signé la tribune de Ludivine Bantigny parue le 23 mars dans Libération pour dénoncer cette conception de l'hygiène à double vitesse et "cette concurrence monstrueuse qui cotoie l'indignité".

Trop peu de discours distinguent toutefois clairement les éditeurs et les libraires indépendants de ceux qui participent de la grande distribution et qui ont actuellement leurs titres dans les hangars d'Amazon et en têtes de gondoles dans les supermarchés. Il n'est pas facile de se mettre en règle avec la colère de voir que certains prospèrent sur la catastrophe en se dédouanant de suivre les règles d'intérêt public que tous les autres tentent d'appliquer justement pour la juguler.

Face à cette situation, vous avez été nombreux à proposer de lancer une sorte de principe de souscription en précommandant des titres du Ver à soie en ligne – nouveautés comprises -, dans l'attente que je puisse vous les expédier ultérieurement par voie postale. C’est une bonne idée qui pourrait permettre également à termes de structurer un véritable groupe d'amis du Ver à soie.

Depuis, je me suis remise au travail sur des chantiers que j'avais jusqu'alors abandonnés, comme l'intégration de l’objet livre numérique au format e-pub standard sur le site Internet de la maison. J'ai donc recommencé à numériser les titres au catalogue, nouveautés comprises. Depuis hier, chaque fiche livre du site liste les versions disponibles - papier et/ou e-pub -, en vous indiquant les liens à suivre pour les commander ou les pré-commander. Ces fiches seront régulièrement actualisées en fonction des nouveaux e-pub que je parviendrai à fabriquer. Notez bien que les e-pub ici produits ne sont pas compatibles avec les liseuses Kindle ou Kobo. Il s'agit bien d'e-pub standards.

- Lorsqu'un e-pub existe, je l'enverrai automatiquement et gratuitement par mail pour toute commande du titre papier correspondant, dans l’attente de pouvoir vous expédier ce dernier par voie postale.

- Les e-pub peuvent bien évidemment être commandés et téléchargés séparément au fur et à mesure de leur réalisation en suivant les liens dans les rubriques e-pub du site.

Forte de ce dispositif, je décide donc ne pas reculer plus longtemps l’intégration des nouveautés dans la boutique en ligne du Ver à soie.

Ce qui recule, ce n’est donc que la possibilité de nous réunir pour échanger de vive voix à leur sujet lorsque ce sera possible. Dans l’attente d’avoir ce plaisir au détour d’un salon, d’une exposition ou d’une table en plein air ou en librairie, je suis en train de réfléchir à la manière d’utiliser la modernité pour vous parler de ces titres, vous expliquer pourquoi j’ai tenu à les éditer, ce qui m’a touché dans ces textes, mais chaque chose en son temps, car le confinement n’est pas encore terminé.

Je remercie par avance toutes celles et ceux qui m’aideront à faire vivre ce dispositif numérique et à faire face à cette crise en en faisant la publicité dans leurs réseaux.

Dans l'attente d'avoir le plaisir de vous retrouver, prenez soin de vous !

Bien éditorialement vôtre,
Virginie

Copyright © 2014 Le ver à soie - Licence GNU/GPL
Joomla !