Un nouveau groupement : les éditeurs des marges



Les Éditions Non lieu, Pétra, Le Soupirail et Le Ver à soie ont plusieurs points communs structurels et thématiques, rendant possible la création d'un groupement professionnel d'éditeurs indépendants. En effet, l'exploration de nos catalogues nous a conduits au constat que des transversalités tant thématiques que territoriales existaient au sein de nos lignes éditoriales et que les questionnements qu'elles suscitaient pouvaient permettre de donner corps à un groupement professionnel.

Les principaux thèmes que nous avons relevés, et que nous souhaiterions explorer ensembles, entretiennent tous un lien étroit avec les notions de marge(s) et de périphérie(s), entendues dans leur sens le plus large. En effet, qu'elles soient perçues comme linguistiques (minorités, peuples nomades), frontalières (périphéries orientales et méditerranéenne de l'UE), sociales (la posture spécifique de l'exilé, y compris intérieur, mais aussi les groupes de populations précarisées), ou spécifiques à un genre (la poésie), les marges et les périphéries se jouent des limites et peuvent au contraire s'apparenter à autant de passerelles, de ponts, bouleversant l'idée même de norme en reliant les personnes plutôt qu'en les séparant.

Nos catalogues montrent que ces marges suscitent des écritures, des postures intellectuelles et artistiques singulières ou des recherches novatrices qui interrogent les relations entre grande et petite histoires, le rapport à la mémoire, les problématiques du déplacement ou du décentrement, aussi bien que les littératures de la modernité.

Un groupement professionnel organisé autour de l'exploration de ces thématiques peut ouvrir la voie à la réalisation d'actions collectives, et ce, d'autant plus qu'elles reposent sur des pratiques communes de l'édition : péréquation des titres, coopération avec les pays du Sud et de l'Est, publications sur d'autres critères que la rentabilité ou la notoriété de l'auteur.

Il s'agira donc de promouvoir une certaine pratique de l'édition, solidaire et coopérative, notamment au sein de manifestations littéraires, ce qui est indispensable pour faire connaître nos productions, trop souvent éloignées des grands circuits de distribution. De même, et concomitamment, la mise en commun des compétences et des réseaux des éditeurs du groupement doit faciliter notre visibilité auprès des professionnels, en particulier les libraires.

Avec le concours de la Région Île de France

Les manifestations littéraires auxquelles nous participons :

> 30 et 31 janvier 2015 : Les journées du livre russe à la Mairie du Ve arrondissement à Paris ;
>
7-9 novembre 2014 : Salon russkaya litteratura – Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris ;
>26 octobre 2014 : 5e Salon de l'écrit en Aulnoye. Salon du livre de Gagny – salle des fêtes des Gagny (Seine-Saint-Denis). Hôtel de ville – Place Foch ;

 

Extinction des feux

Stand du Ver à soie à Léon (Landes, 2014)270 ! C'est le nombre de livres que Le Ver à soie aura vendu entre le 7 et le 20 juillet dans sa petite librairie éphémère de plein air landaise ! Mes fournisseurs et mon banquier vont être contents. Quant à moi, je vais maintenant pouvoir prendre quelques jours de vacances sans dettes, ce qui n'est pas rien pour un entrepreneur français du XXIe siècle. Objectif à réaliser d'urgence : bord de mer, pour boire une petite mousse face à l'océan et lever mon verre à tous les camelots qui ont éclairé mes journées depuis le 7 juillet. Merci à eux, merci Léon !


Les chroniques de cet été landais sont accessibles sur la page Facebook de Virginie Symaniec

Alain Besançon sur la "Sainte Russie"/Ален Безансон о "Святой Руси"

Nous avons reçu cette très belle recension de Léonid Guirchovitch en russe au sujet de "Sainte Russie" d'Alain Besançon. Nous vous en livrons le texte intégral :

«Искусство лжи так же старо, как и сама Россия» — так начинает свою книгу Ален Безансон. Надо сказать, картина эмигрантской прессы 70-80 гг. была бы неполной без упоминания имени этого французского философа, чьи статьи тогда печатались в русской зарубежной периодике. Казалось, с распадом СССР пришел конец «тамиздату», «голосам» и прочим, так сказать, «вторичным половым признакам» коммунистической диктатуры. Но вот в 2013 году парижское издательство «Le Ver à Soie» под грифом «Tamizdat» — как если б мы резко дали задний ход в позабытое прошлое — публикует в русском переводе книгу Алена Безансона «"Святая Русь"». Выражение взято автором в кавычки, чего по нынешним временам довольно, чтобы книга появилась в «тамиздате».

Lire la suite : Alain Besançon sur la "Sainte Russie"/Ален Безансон о "Святой Руси"

Le dernier bateau pour Yokohama : entre France et Japon

Nassrine AzimiLe 30 janvier 2014, Nassrine Azimi conseillère principale à l'UNITAR (United Nations Institute for Training and Research) et Michel Wasserman, professeur à la faculté des Relations internationales de l'université Ritsumeikan, ontorganisé une conférence dans l'auditorium de la Maison franco-japonaise de Tokyo, suite à la publication en juin 2013 aux éditions Le ver à soie du Dernier Bateau pour Yokohama, retraçant le destin et l'œuvre des Sirota père et fille. À lire, sur le site de l'ambassade de France à Tokyo...

Retour sur Les Journées du Livre russe, Paris, 31 janvier 2014

Du 31 janvier au 2 février 2014, Le Ver à soie, Virginie Symaniec éditrice participait aux Journées du livre russe à la mairie du Ve arrondissement de Paris et organisait le lancement officiel des deux premières parutions russophones de la collection Tam@izdat du Ver à soie. À cette occasion, les éditeurs présents ont été interrogés par les organisateurs des Journées sur ce qui motivait leur présence, leur relations à la littérature russe, et même, au monde très nouveau du livre numérique.

 

 

Copyright © 2014 Le ver à soie - Licence GNU/GPL
Joomla !