L'Art d'être bègue suivi d'autres textes sur le fascisme d'Alhierd Bacharevič

Commander ce livre en ligne

Lire un extrait


ISBN : 979-10-92364-55-2
Genre : recueil de nouvelles et d'articles traduits du biélorussien, du russe et de l'anglais par Alena Lapatniova et Virginie Symaniec
Format : 120 x 120
Nombre de pages : 110 pages

Prix public : 14 euros

Disponible depuis le 30 juin 2022

Ce court recueil de textes traduits du biélorussien, du russe et de l'anglais offre un panel de textes et d'essais d’Alhierd Bacharevič sur la relation entre langue et fascisme en Biélorussie, ainsi que la Lettre ouverte que l'auteur a adressée aux Ukrainiens lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Alhierd Bacharevič
est né en 1975 à Minsk en Biélorussie. Lycéen, puis étudiant en Lettres, il est contemporain de la fin de l’URSS et de la proclamation d’indépendance de son pays. Inspiré par les idées qui circulent à l'heure de la période dite de "renaissance nationale", il contribue à organiser le mouvement littéraire et artistique iconoclaste Boum-Bam-Lit qui entend populariser le biélorussien tout en l'inscrivant dans la modernité et en soulignant ses ancrages historiques européens. Aujourd’hui, A. Bacharevič compte 7 romans à son actif dont Les Enfants d’Alendrier, publié également au Ver à soie. Outre ses traductions, nombre d'articles sur la littérature font de lui l'une des personnalités les plus importantes du parnasse littéraire biélorussien contemporain. C'est à ce titre qu'il a également pu bénéficier en 2016 d'une résidence d'écriture au Centre international des Récollets à Paris. Déjà primé à plusieurs reprises, il reçoit le prix Erwin Piscator en 2021. Exilé aujourd'hui à Graz (Autriche), il a vu son éditeur être emprisonné et ses romans être inscrits sur la liste noire des oeuvres censurées en Biélorussie.

La Venelle suivi de Après les pins de Juliette Keating

Commander le livre en ligne

Découvrir un extrait


ISBN : 979-10-92364-34-7

Genre : recueil de nouvelles
Format : 120 x 120
Nombre de pages : 54 pages

Prix public du livre : 12 euros

Disponible depuis le 30 juin 2022

Dorothée est convoquée pour un entretien d'embauche. Elle s'est mise sur son 31 et part à pied à son rendez-vous en dépit de la drôle de toux qui l'épuise depuis quelques temps. Dorothée a besoin de cet emploi. Pour mieux faire encore, elle décide de prendre un raccourci : c'est la venelle.


Juliette Keating a peu voyagé. Née dans la région parisienne qu’elle n’a jamais quittée, ses périples sont imaginaires, son exil est intérieur et littéraire. D’abord satiriste, dézinguant la bêtise avec humour, elle écrit régulièrement pour le magazine Zélium. Depuis 2011, elle publie des billets de littérature politique, des chroniques, des nouvelles et de la poésie sur son blog hébergé par Mediapart. Elle collabore au magazine culturel en ligne Délibéré. Un roman pour adolescent, Demain j’ai 15 ans a paru aux éditions Magnard jeunesse. Engagée dans le combat contre les racismes, rêvant l’abolition des frontières et la disparition de toutes les armées, elle veut croire que la poésie est la plus forte et imagine des personnages en lutte avec la dureté des temps. Awa, son premier roman, est publié au Ver à soie, où elle a déjà également fait paraître Beauté secrète dans la collection « Poèmes à planter » sur graines de mélisse et de fleurs des champs. Avec La Venelle, suivi de Après les pins, elle contribue à ouvrir la collection « Perles rares », construite à partir de textes très courts transposant l'idée de court métrage à la littérature.

Copyright © 2014 Le ver à soie - Licence GNU/GPL
Joomla !